1. Costa Rica

San José : 2 jours


Tortuguero : 3 jours

A faire :

  • Parc National de Tortuguero.

Bon à savoir : on peut faire une balade en kayak le matin, et revenir à pied l’après-midi ; entrée valable à la journée. $15/adulte.

  • Balade le long de la plage et dans le village typique.

Cahuita : 3 jours

Bon à savoir : y aller en taxi boat depuis Tortuguero ($45/adulte). La traversée est très belle. On prend ensuite une navette (inclus dans le prix) qui vous dépose devant votre hôtel.

A faire : Le parc National Cahuita. Entrée sur donation.

Bon plan : dormir aux Cabinas Iguanas et profiter de la piscine, du jardin et de ses nombreux habitants (paresseux, toucans…).


Monteverde : 4 jours.

Bon plan : la reserva Santa Elena est moins chère que la reserva Bosque Nuboso ($16/adulte) et tout aussi belle. Bien se couvrir car il y fait très humide et parfois frais. Des navettes régulières partent depuis Monteverde ($2/trajet/adulte).

A faire :

  • Escalader de l’intérieur un ficus géant qui se trouve dans la forêt en remontant la piste de terre lorsqu’on sort de Monteverde.
  • Le Trapiche Tour ($32/adulte) : découverte des plantations de café, cacao et canne à sucre. On est en petits groupes et les guides sont anglophones.

Montezuma : 3 jours

A faire : balades jusqu’aux cascades et profiter de la très belle plage.

Bon à savoir : Depuis Puntarenas, prendre le ferry le plus tôt possible qui fait la traversée jusqu’à Paquera afin d’attraper ensuite la liaison en bus jusque Montezuma (2h de route). Réserver son logement à l’avance car c’est très cher et vite pris d’assaut.

Coup de cœur alimentaire : le resto Cocolores, les pieds dans le sable, pour son délicieux ceviche et son vrai pain maison !

Non indispensable : la réserve naturelle Cabo Blanco. Entrée : $12/adulte. Ne vaut pas le coup si vous ne faites pas la randonnée de 5kms qui prend un bon 2h30-3h. Le bus qui amène à la réserve met un petit 40min depuis Montezuma (un toutes les 2-3h). Il repart depuis la réserve à 15h. Bien calculer son temps si on fait cette réserve sans être véhiculé donc.


Quepos : 2 jours

Bon plan : le logement y est bien moins cher qu’à Manuel Antonio, et le parc est très accessible en bus (toutes les 30 minutes).

L’auberge Wide Mouth Frog propose du book exchange pour $1 et une chouette piscine ! Réserver car c’est vite plein.


San Gerardo de Rivas : 4 jours

A faire :

  • l’ascension du Cerro Chirripo. Réserver bien à l’avance : il est nécessaire de payer un droit d’entrée ($18/jour/adulte) pour cette ascension, au risque de se voir refuser l’accès au sommet dans les derniers mètres… Rageant ! La nuit au refuge ($36/personne) est donc quasi obligatoire, où on se verra remettre un petit bracelet, Graal pour accéder au sommet au lever du jour le lendemain matin.
  • La Cloudbridge Nature Reserve. Entrée sur donation. Plusieurs chemins de longueur variable.
  • Se promener dans les environs et pousser jusqu’à Canaàn, très joli petit village (fromagerie (!!) et chocolaterie).

Bahia/Uvita : 4 jours.

Bon à savoir : attention où vous logez si vous n’êtes pas véhiculé, le bus ne dessert pas bien les environs, et vous vous verrez peut-être obligés de marcher sur une piste non macadamisée (et non éclairée le soir) sur plusieurs centaines de mètres… Idem pour le supermarché, celui de taille (et de prix) correct se situant en fait à Uvita (c’est loin et chaud à pied !).

A faire : le parc national Marino Ballena.

Une excursion pour l’observation des baleines (en saison).

Après l’office de tourisme d’Uvita, au bout d’une route montant sur la droite, jolie cascade où l’on peut se baigner, toboggan naturel géant en prime (entrée $2/adulte).

Bon plan : après avoir dûment payé une fois votre entrée dans le parc national (qui est en fait une immense plage), passez les fois suivantes par les petits chemins sur le côté qui mènent à la plage afin d’éviter le poste d’entrée.


Nos bons plans pour bébé voyageur :

Tous les transports sont gratuits pour les moins de 3 ans. Toutes les entrées dans les parcs également !

Attention aux moustiques qui sont très voraces.

On trouve de nombreuses pharmacies un peu partout dans les villes, assez bien fournies, bien que chères.

Les plats typiques (casado, gallo pinto…) sont généralement assez copieux pour qu’un petit appétit grignote le riz et le poulet dans votre assiette. Pour se ravitailler en petits snacks, il y a toujours des épiceries, mais préférer s’y prendre à l’avance et aller dans un grand supermarché : plus de choix alimentaires sains, et beaucoup beaucoup moins cher.

Idem pour les couches, pas toujours disponibles dans les toutes petites supérettes. Préférer les plus chers de meilleure qualité au risque de se retrouver avec un genre de sac plastique rembourré à tenter de faire tenir tant bien que mal sur les fesses (qui deviendront vite suantes dans l’étuve) de votre bébé gigoteur.